Spectacles 2013

C'est par là  de Paul Emond   

Spectacle de Théâtre Forain pour caravane et gradins

version française / version franco-tunisienne

 

photo du spectacle de Nord ouest theatre c'est par là

Ne pas renoncer, aller de l'avant, se perdre pour trouver du nouveau, garder un œil neuf, rester naïf.

Après bien des années passées avec le camion théâtre de la Famille Magnifique, nous voulons vivre aujourd'hui un déplacement plus léger.

Etre en marche, toujours rester à l'écoute, ouverts aux autres, c'est le projet qui nous anime.

 

L'histoire que nous racontons, une histoire d'errance, n'est que le prétexte à mieux faire vivre la nôtre.

Dans un quartier très pauvre d'une petite ville de France, vit un homme simple, un modeste cordonnier, avec sa femme. Il mène une vie paisible mais ne peut s'empêcher de penser à Paris dont il a entendu dire qu'elle est couverte d'or, un Eldorado. Alors, quand un jour un colporteur prétendument revenu de Paris passe dans sa rue, il décide sans plus attendre de prendre la route…

Ce spectacle, à la manière d'un conte populaire, nous montre combien l'homme a besoin de rêver, d'aller par delà les océans, les montagnes. Ce mythe est à l'origine de belles découvertes mais aussi de drames personnels, de morts échoués sur la route… 

Avec : René Pareja, Eric Fourez – Piano : Yvan Zekar

Mise en scène : René Pareja - Création son : Mathieu Cirodde

.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Dès 2010, quand nous parlions de la création du spectacle "C'est par là", nous évoquions la Tunisie où nous nous étions rendus par deux fois avec le Camion Théâtre de la "Famille Magnifique". Il nous semblait que nos propos entraient en résonance avec ce que la Tunisie vivait.

A Zarzis, en pleine révolution, de nombreux tunisiens ont embarqué sur des bateaux de pêche, prêts à débourser 2000 euros pour terminer à Lampeduza. Nous y avons rencontré Slim, jeune homme de 23 ans, un soir où nous mangions chez son père. Il nous racontait qu'il voulait embarquer pour l'autre monde et aucun argument ne pouvait le raisonner. Peut-être voulait-il vivre le rêve de Kerouac, peut-être était-il simplement comme le héros de notre pièce, rêvant d'un Eldorado. C'est pour tous ces Slim que nous avons voulu jouer dans le sud tunisien, bien sûr avec pudeur, légèreté et humour.

Nous avons associé à l'équipe française, une actrice et un acteur tunisiens, faisant entendre les deux langues dans une sorte de miroir qui constitue la trame narrative et le coeur de l'histoire. Le théâtre vécu comme "l'étranger qui passe". Avec ce spectacle, l'étranger est double. On s'y perd, on voyage. Les deux pays, les deux langues se conjuguent et renforcent le bain de poésie dans lequel flotte cette étrange histoire.

De mars à juin 2013, sous le haut patronage du Théâtre National Tunisien, nous avons présenté ce spectacle dans 6 villes du Sud Tunisien : Houmt Souk, Zarzis, Médenine, Douz, Gafsa, Tozeur. Ce spectacle a également était joué en France en juillet 2013 lors du festival "Villeneuve en Scène" à Villeneuve Lès Avignon. (Journal de bord de la tournée dans la rubrique "Actualités")

Avec : Eric Fourez, Nourhène Hammami, René Pareja, Kilani Zagrouba, Yvan Zekar

Mise en scène : René Pareja - Adaptation : Hedi Aïssa - Création son : Mathieu Cirodde

.